Accueil > Partis pris > La “Gehry Residence”, un manifeste politico-esthétique

La “Gehry Residence”, un manifeste politico-esthétique

Tout au long des années 70, l’architecte Frank Gehry reste fasciné par l’esthétique de construction pavillonnaire économique. Véritable manifeste esthétique de son auteur, la Ghery House est la transformation que l’architecte a faite d’une maison existante pour son usage personnel à la fin des années 70. On y retrouve – ce qui caractérise la première période de l’architecte – d’une part, l’emploi de matériaux pauvres : ossature bois, tôle ondulée, grillage métallique, contreplaqué brut, typique des chantiers de construction et d’autre part, la déstructuration des géométries élémentaires du bâtiment, la discontinuité entre murs et toiture, les relations entre espace ouvert et espace fermé.

Extrait d’un article de Catherine Vernet  / Avec les photos des maquettes prises par Catherine Vernet / la photo à la Une: du fond Guery Partners

L'auteur : La rédaction

Les rédacteurs et photographes du magazine écrivent des paysages et des horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *